L’élimination du Paludisme à Richard-Toll: Une histoire de partenariat public-privé

media_gallery_francaisPar Yacine Djibo
Présidente de Speak Up Africa*

Au Sénégal, dans le district de Richard-Toll, le partenariat public-privé est une réalité. «La Compagnie Sucrière Sénégalaise est une des sociétés du secteur privé les plus importantes à Richard-Toll et si nous voulons avoir un impact réel et durable sur les populations, il est essentiel qu’elle soit impliquée”, a déclaré le Dr Boniface Mutombo, Directeur de PATH au Sénégal.

Senegal Sugar Company and Malaria Elimination

Séance de sensibilisation au paludisme à la Compagnie Sucrière Sénégalaise. Photo: Speak Up Africa.

Les entreprises du secteur privé opèrent et gèrent souvent leurs propres programmes de santé sans prendre en compte les stratégies mises en œuvre par les Programmes Nationaux de Lutte contre le Paludisme (PNLP). Néanmoins, au Sénégal, le PNLP et ses partenaires ont réussi à inverser cette tendance. Le projet d’élimination du paludisme mis en œuvre par le PNLP et MACEPA intègre pleinement le secteur privé pour mettre fin à la transmission locale de la maladie à Richard-Toll, une ville située dans la région nord du Sénégal. Les deux partenaires ont tous deux cherché à maximiser cette ressource inestimable que représente la Compagnie Sucrière Sénégalaise. Le projet d’élimination du paludisme démontre que la meilleure motivation pour un partenariat public-privé solide est lorsque le modèle proposé est bénéfique pour les résultats de l’entreprise et s’inscrit dans son plan d’affaire. En montrant que le paludisme entraîne des pertes financières en termes d’absentéisme, de productivité et de frais médicaux, le district sanitaire a su capter l’attention du secteur privé.

Avec 7000 employés, la Compagnie Sucrière Sénégalaise est le deuxième employeur du pays, après le Gouvernement. Sachant que chaque employé est rattaché à une famille d’environ 10 personnes qui bénéficient des services médicaux fournis par la CSS, il devient évident que la société prend part à la santé de la majorité de la population du district.

Le secteur privé se préoccupe principalement des questions de développement, de croissance économique et de la viabilité sur le long terme de leurs activités et marchés. Il est donc bien placé pour collaborer avec le secteur public dans la planification stratégique et la promotion de la santé. Il est également capable de servir des segments importants de la population cible à faible coût, avec des produits et des services de santé de bonne qualité, réduisant ainsi la charge qui incombe au secteur public, permettant à ce dernier de mieux concentrer ses ressources limitées sur les plus démunis et les plus vulnérables.

Le partenariat public-privé est une partie intégrante de la stratégie préconisée par l’équipe du district sanitaire de Richard-Toll. «Nous avons fait un effort conscient pour impliquer tous les acteurs susceptibles d’avoir un impact sur la santé de notre population », a déclaré Gnagna Dieng Sow, point focal MACEPA au niveau du district sanitaire de Richard-Toll. A travers leur fédération, les pharmacies du district ont toutes été approchées et intégrées dans la planification et le suivi du projet car elles sont souvent le premier point de contact des personnes ayant des questions relatives à leur santé.

Le projet d’élimination du paludisme à Richard-Toll en est encore à ses débuts, mais à ce jour, un fait demeure indéniable: l’implication des partenaires de tous les secteurs allant des autorités administratives aux entreprises privées, y compris les pharmacies, a permis au Sénégal de faire un grand pas dans la bonne direction en termes de partenariat public-privé. L’exemple du district de Richard-Toll souligne l’importance pour les autorités sanitaires d’optimiser les richesses locales afin de canaliser toutes les ressources disponibles pour enfin atteindre l’objectif commun d’élimination du paludisme.

 

*Yacine Diop Djibo est la Présidente de Speak Up Africa, une organisation à but non lucratif de communication et de plaidoyer en faveur de la santé publique en Afrique.